Apéro sur la Rue de la Loi

Picture: Ben Baudart

Membre de Generation T, Lucas Demuelenaere, fait partie des organisateurs du groupe citoyen Bruxsel'AIR. Ensemble avec Critical Mass, Bral et le GRACQ, ils ont organisés le 22 Août un apéro sur la Rue de la Loi. Les organisateurs veulent dénoncer la qualité de l’air, bien médiocre, et la politique de mobilité centrée sur l’automobile dans la capitale.

"Comme vous le savez, la pollution de l’air est un véritable fléau dans notre pays. L’Agence européenne de l’environnement estime ainsi qu’elle y cause plus de 12.000 décès prématurés par an. A ceux-ci s’ajoutent de nombreux problèmes cardio-vasculaires et maladies respiratoires qui pèsent lourdement sur notre bien-être et nos finances publiques.

A Bruxelles, la principale source d'émissions de polluants atmosphériques est le secteur du transport automobile. Celui-ci est à l'origine de plus de 65% des émissions de oxydes d'azote (NOx) dans la capitale. Outre la pollution de l'air, notre utilisation excessive de la voiture en ville est également la cause d'émissions de gaz à effet de serre, de congestion et d'accidents de la route."

Un apéro pour la résistance?

"La rue de la Loi est un symbole fort de la situation à Bruxelles. La répartition de l’espace public y penche nettement en faveur de l’automobile, malgré l'importante concentration de piétons et de cyclistes fréquentant cette artère bruxelloise importante. Cette situation doit changer."

Pendant tout le mois d'août, des travaux ont lieu sur la rue de la Loi, faisant passer sa configuration à deux bandes de circulation. Le groupe citoyen Bruxsel'AIR, dont Lucas fais partie, a donc décidé d'organiser, le 22 Août à 18h, un apéro festif sur les deux bandes de circulation fermées, afin de démontrer que cet espace public pourrait être utilisé à d'autres fins, et notamment à accorder plus d'espace aux modes actifs (piétons et cyclistes). 

A l'heure où un nombre croissant de bruxellois réclament un air plus pur et une ville plus vivable, nous estimons qu'à l'issue de ces travaux, une configuration à trois bandes de circulation devrait être testée, afin d'agrandir les trottoirs et les pistes cyclables de cet axe de circulation important. 

En savoir plus sur cette initiative? Lisez cette article dans Le Soir ou cette article dans Bruzz.