Christophe De Beukelaer

Christophe De Beukelaer

Reduced InequalitiesSustainable Cities and CommunitiesResponsible ConsumptionPeace and JusticePartnerships for the goals

Rôle

Politicien Entreprenant

Quote

"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win"

Qui es-tu ?

Ingénieur de gestion dans une grande entreprise Belge, j’ai démissionné pour me présenter aux dernières élections communales et m’engager pour un monde durable à l’échelle locale. Depuis 2012, je suis le plus jeune échevin de la région Bruxelloise en charge de la Famille, des Affaires sociales et de l'informatique. Pour ne pas être dépendant financièrement de la politique, j'ai repris l'entreprise PanierCadeau.be. On livre des paniers de fruits et des paniers cadeaux en entreprise à Bruxelles, travaillant avec des fournisseurs essentiellement Belges et Bio et collaborant avec un restaurant social des Marolles. Depuis quelques mois je collabore aussi avec Time4Society qui promeut le Corporate Social Responsibility dans les entreprises Belges.

Pourquoi fais-tu partie de Generation T ?

Contrairement à certains, je pense que le politique doit et va jouer un rôle fondamental dans la transition vers une société plus durable. Ma force, c’est à la fois mon engagement dans ce milieu politique et mon indépendance. C’est mon réseau qui est fort dans les 3 régions du pays. C’est aussi le fait de ne pas être rangé dans l’esprit collectif dans une case caricaturale d’activiste écologique, politicien pourri ou capitaliste obsédé par le profit, et donc de pouvoir être crédible dans ce combat de transition. Je souhaite faire partie de la Génération T, car je pense que cela permettra d’ancrer mon engagement, de rencontrer des parties prenantes qui pourront m’aider à convaincre d’autres politiques et de partager mon expérience avec les autres.

Un exemple concret de la façon dont ton projet/activité apporte un changement :

En tant qu’échevin, j’ai initié fin 2013 un Appel à Projets Jeunesse qui a permis à 5 groupes de jeunes de réaliser un projet créatif, financé et guidé par la commune. Fort de ces premiers contacts, j’ai impliqué ces jeunes dans une seconde étape pour former un Conseil de la Jeunesse dans ma commune. Cet organe durable devra permettre la participation des jeunes dans la vie communale. A cette fin, j’ai du d'abord créer la confiance avec les jeunes de la commune, puis faire preuve d’imagination pour développer le processus et surtout convaincre l’administration et mes collègues échevins du bien-fondé de la démarche et des méthodes utilisées.