Clémentine Van Hamme

Clémentine Van Hamme

Reduced InequalitiesClimate ActionPartnerships for the goals

Qui es-tu?

Je m’appelle Clémentine. A la fin de mes études en gestion d’entreprise, je me suis énormément questionnée sur ma vision du monde et sur la part que je voulais y jouer. C’est à ce moment là aussi que j’ai constaté de nombreuses injustices, dérèglements autour de moi,  persuadée que je devais changer de direction, j’ai suivi mon intuition vers cette « recherche de sens ».  
A ce tournant de ma vie, je me suis tournée vers l’entreprenariat social. Pour moi, il s’agit d’un secteur fascinant dans lequel les entrepreneurs changent le monde et sont les clefs à l’innovation. Un secteur avec des mentalités différentes qui a pour but de résoudre des problèmes et dans lequel les personnes ne sont pas motivés par le profit mais par le progrès social et sociétal.   
Depuis plus d’un an, je travaille pour une organisation formidable qui s’appelle Ashoka et je suis responsable de soutenir les entrepreneurs sociaux d’Ashoka en Belgique.  
En tant qu’acteur de changement, mon impact sur la société est plus indirect car je supporte les entrepreneurs à augmenter leur impact et à grandir leur « social businesses ».  
Parallèlement à Ashoka, j’aime inspirer mon entourage à aller vers la transition, les influencer, les informer, Je suis convaincue que beaucoup de nos citoyens ne sont pas assez au courant des initiatives qui existent ni de leur potentiel d’action.  
Je conseille aussi régulièrement des personnes qui veulent se réorienter. Je les aide à mieux se connaitre, pour mieux aider les autres. 

Pourquoi fais-tu partie de Generation T?

Tout d’abord, j’aspire à une société plus juste, plus égalitaire dans laquelle tout le monde a le pouvoir de grandir, s’épanouir, d’être acteur de sa vie et libre de pouvoir faire ses propres choix.  
Je pense être une candidate idéale pour GT pour deux raisons. La première raison est liée à mon travail chez Ashoka je travaille avec énormément d’acteurs de l’entreprenariat social, des hommes et des femmes qui veulent agir pour le changement. Je suis très bonne pour mettre les personnes en lien et les aider à collaborer pour plus d’impact social. Ayant déjà un bon réseau avec la communauté et les « amis » d’Ashoka, je pense pouvoir mettre maximiser le réseau de GT ainsi que celui d’Ashoka en y faisant partie. Soucieuse de pouvoir maximiser l’impact des entrepreneurs Ashoka.  
Je suis convaincue que collaborer est la clé, aucune personne, entreprise, ni entrepreneur n’arrivera seul à répondre aux problèmes de demain et aux SDG. J’aime collaborer et travailler avec différents acteurs – intérêts, points de vue, expertises différentes, et être inspirée.  
La deuxième raison est que j’ai le rêve de devenir un jour entrepreneuse et répondre à un problème social. Je suis passionnée et j’aime entreprendre. Je suis convaincue que faire partie de la GT m’aidera à réaliser ce rêve. Pour moi, GT va au delà du réseau, elle aide aussi ses membres à se lancer, à se mettre en action. 

Un exemple concret de la façon dont ton projet/activité apporte un changement :

Parallèlement à Ashoka, j’essaye d’inspirer mon entourage, les gens que je rencontre tous les jours à aller vers la transition, les informer et les pousser vers l’action.  
J’organise aussi des projection de films chez moi comme  par exemple « En quête de sens », « Une Idée Folle » (pour un changement systémique au sein de l’éducation), ou le documentaire « True Cost » sur l’impact de l’industrie de la mode.  
Enfin, je travaille aussi avec quelques restaurants à Bruxelles pour les aider à adopter une démarche plus propre et durable envers l’environnement et bon pour la santé humaine. J’ai par exemple contribué à instaurer les « Jeudis veggie », plus de saisonnabilité dans leur menu pour réduire leur empreinte carbone, et l’approvisionnement auprès de producteurs locaux et bios. 

Qu'est ce qui t'inspire? D'où vient ta passion pour le développement durable?

En tant que fille de restaurateurs, j’ai toujours bien aimé manger et cuisiner. Cuisiner à partir de produits simples, locaux et de saison.  
J’accorde beaucoup d’importance aux produits de qualité et je me suis beaucoup questionné sur la nourriture que nous mangeons  
Depuis quelques années, j’aime prendre le temps d’aller en forêt, de me retrouver en pleine nature. J’ai beaucoup d’estime pour Ignace Schops que j’admire aussi beaucoup. Ignace a créé le premier parc national en Belgique et a remporté le Goldman Prize. « Out of love for the planet » il réussit à faire bouger les choses tous les jours notamment via l’Affaire Climat en intentant une action collective en justice contre le gouvernement belge afin de l'obliger à prendre de réelles mesures contre le réchauffement climatique.